Le cas des plombiers-chauffagistes

plombier-chauffagisteDe nombreux plombiers ont également dans leur travail des charges de chauffagistes. Dans ce cas là, ils mettent en place des installations de chauffage, notamment au gaz. En effet, dans ce dernier cas, les radiateurs sont alimentés en eaux chaudes, d’où l’intervention d’un plombier. Du coup, ils installent également des chaudières dont les modèles sont alimentés soit par le gaz ou soit par le solaire. Sous la casquette de chauffagiste, l’artisant intervient donc régulièrement dans le but de détartrer les machines et les tuyaux, de remplacer les pièces usées ou cassées avant qu’arrive un dégât des eaux.

Quand faire appel à un plombier

Ainsi, il est possible de faire appel à un plombier dans de nombreuses situations. Des devis peuvent être demandés lors de la construction ou la rénovation d’une maison ou d’un appartement. En effet, il est souvent plus judicieux de faire réaliser tous les travaux par une seule entreprise de plomberie. Dans ce cas là, le plombier 92  pourra être d’excellents conseils, bien avant d’agir, pour vous aider à bien organiser les pièces clés de la cuisine ou de la salle de bain. Côté chauffage également, il est un véritable expert qui, en plus de procéder à l’installation, peut aider à choisir entre différents systèmes de chauffages ou donner des conseils futés pour faire baisser les coûts de chauffage.

Pourquoi demander un service en plomberie ?

De plus, il est bon de faire appel à ce spécialiste une fois par an, même si vous ne semblez pas en avoir besoin. Avec un regard aiguisé, il vous avertira des futurs travaux à réaliser pour garder un logement dans un bon état et éviter ainsi des problèmes de dégâts des eaux. Dans le cas des chauffages, la visite d’un chauffagiste tous les ans est très fortement recommandée et est même obligatoire pour certains locataires. Il ne faut en effet pas délaisser sa chaudière sous risque de gros ennuis et de réparations forts coûteuses à la fin. Les plombiers ont reçu une formation globale et complète et connaissent toutes les procédures adéquates à réaliser, et cela en toute sécurité.

Comment renforcer la protection électrique?

protection électriqueL’électricité est un élément toujours présent au quotidien. Il devient primordial de prendre des mesures de protection strictes pour prévenir les risques liés à l’électricité.

Les différents types de protection électrique

Le premier type de protection électrique est la protection par isolement de l’installation qui consiste à protéger le circuit en utilisant une gaine PVC pour limiter les contacts avec le courant électrique. Les câbles et les fils doivent aussi être protégés par un matériau isolant. Pour renforcer la protection par isolement, il faut éviter de dénuder les fils de l’installation. Avant tous travaux de manipulation dans l’installation électrique, il faut penser à couper toute l’alimentation du courant. Le second type de protection est la protection par éloignement dont le but est d’éloigner tous les dangers liés à l’électricité. Le contact avec une ligne qui est accidentellement tombée au sol est dangereux, il faut donc s’en éloigner tant que possible.

Les dispositifs de protection électrique

Pour éviter les risques liés à une fuite de courant ou à un mauvais isolement des fils électriques, il faut mettre en place des dispositifs qui permettent de couper automatiquement le courant si un incident survient. Ces dispositifs sont le fusible, le disjoncteur et le disjoncteur différentiel. La rénovation électrique de ces dispositifs ne s’improvise pas et doit être effectuée par un électricien professionnel pour optimiser la sécurité de l’installation.

Les risques électriques

Un problème peut survenir au niveau de l’installation électrique et provoquer un incendie. Les causes d’un incendie peuvent être multiples. C’est le cas suite à une surcharge au niveau du circuit quand il y a un nombre important d’appareils qui sont branchés simultanément sur une même prise. C’est aussi le cas lors d’un court-circuit pendant lequel un contact entre le neutre et la phase se produit et entraine une hausse importante de l’intensité du courant. Les risques électriques ne concernent pas seulement les équipements, ils affectent aussi les personnes. Il ne faut pas oublier que le passage du courant dans le corps humain peut provoquer des séquelles graves et mortelles. Ces accidents peuvent être la cause d’un contact direct ou indirect avec le courant électrique. Il y a un contact direct quand la personne est en contact avec le sol et qu’elle touche un appareil sous tension, tandis que pour le contact indirect la personne est contact avec le sol et elle touche une masse métallique qui est mise en sous-tension à cause d’un défaut d’isolement. L’électrisation est l’effet physiologique du passage de courant alors que l’électrocution est un choc électrique mortel. La vie humaine est dépendante de l’électricité qui présente un danger en cas de contact avec le corps humain. Par conséquent, il faut rester vigilant et tenir en compte la sécurité électrique surtout pendant les interventions électriques. C’est pourquoi il est très sollicité d’engager un professionnel.

 

 

Quelques conseils pour son projet de rénovation

rénovationPar où commencer le travail de rénovation?

Cette question doit se poser dans le cas où vous souhaitez effectuer une rénovation complète comme le changement de destination d’un bâtiment ou la restauration d’une maison pour l’adapter à vos exigences de confort. Il n’est pas facile de faire le choix entre l’électricité et la plomberie, isolation et toiture, enduits et carrelage. Cependant, qu’il s’agit d’une rénovation de votre maison secondaire ou de votre appartement, une chose est certaine : les travaux de rénovation vous permettront d’apporter plus de confort à vous et votre famille.

Prévoyez un budget ajusté pour les finitions intérieures

Faire une estimation réelle des travaux de rénovation maison est l’idéale afin d’éviter de se retrouver au dépourvu au moment des finitions. Si vous demande une intervention de professionnels, demandez au moins trois devis auprès d’artisan pour avoir une idée de budget. Côté matériaux, aidez-vous des calculettes spécialisées pour savoir, par exemple, combien de pots de peinture il vous faut. L’idée étant de pouvoir quantifier les matériaux nécessaires au plus près afin d’établir un budget bien précis et personnalisé selon vos envies et la surface à rénover.

Les mauvaises surprises lors des travaux de rénovation d’une maison

Gérer soi-même ses artisans peut être source de bien d’autres désagréments. Outre des incompréhensions pouvant être résolues sans trop de peine mais en demandant du temps (erreur sur une couleur par exemple), certaines mauvaises surprises sont irrémédiables ou nécessitent de mettre en œuvre encore d’autres travaux conséquents (les fondations d’une extension mal placées par exemple). Enfin, si certains des artisans ne s’apprécient pas ou sont incapables de travailler en bonne intelligence, quittes à se tirer dans les pattes, le rénovateur s’expose à autant de déceptions en découvrant chaque soir son chantier en rentrant de sa journée de travail. Dur, dur de rénover !

Estimer une durée réelle du chantier

En apparence plus faciles que le gros œuvre, les finitions s’avèrent être souvent aussi longues et fastidieuses que le gros œuvre. Pour éviter d’avoir envie de bâcler les derniers travaux, évaluer un temps raisonnable pour la réalisation de chaque étape. A la façon du budget, vous aurez ainsi un regard d’expert sur le déroulement des finitions et sur le planning à respecter. Et prévoyez toujours un temps de réalisation à la hausse, les impondérables étant très fréquents pendant les travaux.