Comment renforcer la protection électrique?

protection électriqueL’électricité est un élément toujours présent au quotidien. Il devient primordial de prendre des mesures de protection strictes pour prévenir les risques liés à l’électricité.

Les différents types de protection électrique

Le premier type de protection électrique est la protection par isolement de l’installation qui consiste à protéger le circuit en utilisant une gaine PVC pour limiter les contacts avec le courant électrique. Les câbles et les fils doivent aussi être protégés par un matériau isolant. Pour renforcer la protection par isolement, il faut éviter de dénuder les fils de l’installation. Avant tous travaux de manipulation dans l’installation électrique, il faut penser à couper toute l’alimentation du courant. Le second type de protection est la protection par éloignement dont le but est d’éloigner tous les dangers liés à l’électricité. Le contact avec une ligne qui est accidentellement tombée au sol est dangereux, il faut donc s’en éloigner tant que possible.

Les dispositifs de protection électrique

Pour éviter les risques liés à une fuite de courant ou à un mauvais isolement des fils électriques, il faut mettre en place des dispositifs qui permettent de couper automatiquement le courant si un incident survient. Ces dispositifs sont le fusible, le disjoncteur et le disjoncteur différentiel. La rénovation électrique de ces dispositifs ne s’improvise pas et doit être effectuée par un électricien professionnel pour optimiser la sécurité de l’installation.

Les risques électriques

Un problème peut survenir au niveau de l’installation électrique et provoquer un incendie. Les causes d’un incendie peuvent être multiples. C’est le cas suite à une surcharge au niveau du circuit quand il y a un nombre important d’appareils qui sont branchés simultanément sur une même prise. C’est aussi le cas lors d’un court-circuit pendant lequel un contact entre le neutre et la phase se produit et entraine une hausse importante de l’intensité du courant. Les risques électriques ne concernent pas seulement les équipements, ils affectent aussi les personnes. Il ne faut pas oublier que le passage du courant dans le corps humain peut provoquer des séquelles graves et mortelles. Ces accidents peuvent être la cause d’un contact direct ou indirect avec le courant électrique. Il y a un contact direct quand la personne est en contact avec le sol et qu’elle touche un appareil sous tension, tandis que pour le contact indirect la personne est contact avec le sol et elle touche une masse métallique qui est mise en sous-tension à cause d’un défaut d’isolement. L’électrisation est l’effet physiologique du passage de courant alors que l’électrocution est un choc électrique mortel. La vie humaine est dépendante de l’électricité qui présente un danger en cas de contact avec le corps humain. Par conséquent, il faut rester vigilant et tenir en compte la sécurité électrique surtout pendant les interventions électriques. C’est pourquoi il est très sollicité d’engager un professionnel.

 

 

Comment fonctionne un portail électrique?

portailLa motorisation d’un portail, qui le définit en tant que portail électrique, permet l’ouverture ou la fermeture d’un portail via de simples outils comme une télécommande, un interrupteur à clé ou un bouton poussoir. Pour comprendre le fonctionnement, il faut d’abord connaître les différents modèles existants.

Les types de motorisations de portail

Avant de choisir l’automatisme de portail, il faut savoir les caractéristiques de chaque modèle. A commencer par le modèle à vérins. A la fois discret et robuste, il est à mettre en place sur des portails lourds. Dans la même optique, il existe également le moteur à bras. Ce moteur reproduit le mouvement du bras humain, en se munissant d’une traction douce. Il fait bénéficier du meilleur rapport qualité/prix. Par la suite, la motorisation peut être un système à roue. C’est un petit moteur assorti d’une petite roue qui sont installés sur chaque vantail. Même si l’esthétique n’est pas forcément au rendez-vous, l’installation est très simple et fait, également, bénéficier d’un bon rapport qualité/prix. Sans oublier l’automatisme enterré qui est le plus efficace de toutes les motorisations de portail. Il ne comporte ni bras, ni vérins. Généralement réservé aux portails neufs, il exige des travaux de maçonnerie. L’automatisme intégré est aussi une solution pour motoriser un portail. Il ne peut pas être dissocié du portail. Pour les matériaux lourds, la motorisation appropriée est le portail coulissant. Le portail est guidé par crémaillère au sol ou autoportant.

Le fonctionnement du portail électrique

Le fonctionnement d’une motorisation de portail est simple. Les télécommandes ou le bouton d’interrupteur envoient une impulsion électrique au moteur. L’impulsion déclenche l’ouverture ou la fermeture du portail. Cependant, quel que soit le mode d’ouverture du portail électrique, l’automatisme utilisé doit toujours s’adapter aux dimensions et au poids du portail. La pose doit dépendre des contraintes physiques et mécaniques. Entre autres, la nature des matériaux, la rigidité et la robustesse de la menuiserie, l’absence de frottements, la solidité des piliers et des scellements… A noter que ces données sont toujours précisées par le fournisseur ou le fabricant du portail. Il est quand même préconisé de s’informer auprès d’un professionnel avant de choisir une motorisation. Même si on a une préférence pour une motorisation en particulier, celle-ci doit être adaptée à son portail et doit contribuer à la longévité du portail. Pour plus d’informations ou de demande de renseignements sur le sujet, suivez ce lien.

Sécurité de la maison : Renforcer les portes et fenêtres

Sécurité de la maison

Les portes et fenêtres sont vulnérables au cambriolage dans la mesure où elles sont les seuls points d’accès à l’intérieur de la maison. Avant de partir en vacances, mieux vaut les sécuriser en installant des systèmes de sécurité efficaces : alarmes, caméras, vitrage de sécurité, serrures certifiées A2P, etc.

La domotique au service de la sécurité

La domotique met en application les innovations technologiques au service de la maison, dans le domaine de la sécurité notamment. Grâce à elle, il est possible de se procurer un dispositif de sécurité efficace et fiable pour dissuader les intrus, comme une alarme maison extérieur (détecteur de mouvement + sirène d’alarme), une caméra de surveillance IP (surveillance à distance et en temps réel), etc. Il existe aussi des simulateurs de présence pour allumer automatiquement les différents appareils de la maison comme la TV, l’éclairage, etc., et ainsi créer un effet de leurre.

Les différentes lumières à détecteur de présence vous offrent un million de possibilité de commander vos luminaires design intérieurs ou extérieurs de façon intelligente et de performance énergétique.

Ces différents systèmes d’alarme et de vidéosurveillance peuvent se combiner pour répondre aux caractéristiques de chaque habitation et aux besoins de ses occupants.

Installer un vitrage de sécurité

La résistance d’un vitrage anti effraction dépend du nombre de feuilles de verre qui le composent, de leur épaisseur ainsi que de la quantité de films polyvinyle butyral (PVB) insérés à l’intérieur du vitrage. Les spécialistes préconisent en général un double vitrage constitué de deux vitres de 4 mm et de quatre films de PVB (44.4). Pour une sécurité renforcée, il est possible d’opter pour un vitrage 444.6, soit 3 vitres de 4 mm et de 6 films de PVB. Ce type de vitrage anti effraction peut encaisser jusqu’à trente coups de masse avant de se briser.

Installer des fenêtres et volets sécurisés

Outre l’installation d’un système d’alarme habitation sur maisonalarme.fr et le renforcement du vitrage de chaque ouvrant, il est également nécessaire d’installer des fenêtres et volets sécurisés pour renforcer la sécurité de son habitation. L’idéal est de privilégier la qualité de la quincaillerie assurant l’articulation entre l’ouvrant et le dormant de la fenêtre, pour résister à toute tentative d’effraction des ouvrants avec un pied de biche. Ainsi, des verrous métalliques, des barres d’appui ou des grilles de sécurité viendront renforcer la solidité et l’inviolabilité des ouvertures. Mais il est tout de même recommandé de renforcer les charnières. Les volets de sécurité (battants ou roulants) matérialisent une autre alternative efficace pour renforcer la sécurité de chaque ouverture. Les portes, quant à elles, pourront être équipées de serrures certifiées A2P à trois ou quatre points.