Conseils pour bien aménager un potager (2e partie)

Aménager un potager
Crédit photo : Potager.biz

Vous avez pris des mesures et vous savez que vous avez l’espace qu’il faut pour construire un potager.

Il ne manque que du terreau et des graines. C’est presque l’heure de passer à l’action! Voici la suite de nos conseils pour bien aménager un potager.

L’aménagement d’un potager

Le carré ou le rectangle dans lequel vous cultiverez vos aliments doit être délimité du reste du terrain pour éviter que le gazon et les mauvaises herbes y poussent. Vous pouvez construire cet espace avec des bandes de plastique spécialement conçues ou des poutres de bois rectangulaires, de préférence non traitées.

Si vous utilisez du bois traité, isolez le pourtour avec une pellicule plastique pour ne pas contaminer la terre. N’oubliez pas non plus de tapisser le fond de votre potager avec au moins cinq couches de papier journal à encre noire si vous ne retirez pas la pelouse avant de mettre du terreau.

Vous trouverez également des bacs sur pattes en plastique dans les magasins, mais ils coûteront probablement plus cher pour un plus petit espace. Ces bacs sont plus décoratifs que pratiques, même s’ils sont vendus comme des potagers. Rappelons que les pots sont aussi une option intéressante pour les petits espaces et ainsi bien aménager un potager.

Pensez également à avoir une source d’eau à proximité de votre potager, comme un récupérateur d’eau de pluie. En plus d’être écologique, cela facilitera l’arrosage.

Choisir des plantes

La liste des plantes que vous pouvez cultiver chez vous est presque infinie. Pour ne pas surcharger votre espace restreint ou vous lancer dans un projet trop ambitieux, vous devez donc choisir. Le mieux, c’est d’opter pour ce que vous mangez! Si vous n’aimez pas le radis, inutile de dépenser de l’énergie pour en faire pousser.

Vous pouvez aussi vous contenter de vos aliments favoris ou de ceux que vous appréciez en salade. Vous pourrez alors en composer une sur le pouce, à partir de fruits et de légumes fraîchement récoltés, et dire avec fierté que c’est votre salade.

Organisation

Pour ce qui est de la disposition de vos cultures, il faut savoir que les légumes de la même famille ne vont pas ensemble puisque leurs besoins minéraux sont semblables, ce qui appauvrirait le sol trop rapidement. Les tomates et les poivrons étant de la même famille, par exemple, il ne faut pas les faire pousser les uns à côté des autres.

Avant de semer vos graines pour de bon, faites un plan de votre potager, afin de déterminer où planter quoi. Vous tâtonnerez moins une fois sur le terrain. De plus, cela vous permettra de déterminer l’espace nécessaire à chaque légume. Si vous plantez quelque chose de volumineux, comme des citrouilles, il faudra que ce soit à une extrémité de votre potager, alors que les fines herbes ont généralement besoin de peu d’espace.

Vous ne connaissez peut-être pas grand-chose au jardinage pour le moment, mais vous apprendrez avec le temps et vos techniques se perfectionneront. Surtout si vous tenez un journal de vos progrès. Et n’oubliez pas d’y prendre du plaisir avant tout!

Conseils pour bien aménager un potager (1ere partie)

aménager un potagerSi vous êtes une personne qui apprécie peu les fioritures et préfère les choses utiles, l’aménagement d’un potager dans votre cour pourrait vous convenir davantage qu’un parterre de fleurs. Cultiver vos propres fruits et légumes biologiques pourrait apporter beaucoup de plaisir dans votre assiette et vos temps libres! Voici quelques conseils pour bien aménager votre potager.

Les bases d’un potager

Essentiellement, pour jardiner, il vous faut de la terre, des graines, de l’eau et du soleil. Cependant, il y a tellement de possibilités quant aux plantes comestibles et à l’organisation de votre potager que quelques connaissances de base peuvent s’avérer utiles.
Pour faire pousser vos aliments, il faut un peu de temps et un certain intérêt. En effet, si vous salir et jouer dans la terre ne vous amuse pas ou, pire, si les insectes vous dégoutent, il vaut mieux abandonner votre projet.

Les outils nécessaires

Vous aurez également besoin de quelques outils. Pas besoin de dépenser des centaines de dollars pour en posséder toute une panoplie; une petite pelle (ou transplantoir) et un mini râteau (griffe à main), payés un ou deux dollars, suffisent pour commencer. Et, aussi bizarre que cela puisse paraître, munissez-vous d’un carnet et d’un stylo. Vous pourrez prendre des notes sur vos plantations et vos résultats d’une année à l’autre. D’ailleurs, ne vous attendez pas à une grosse récolte dès le premier été, car vous apprenez!

L’emplacement

Votre potager ne doit pas être surélevé ni plus bas que le reste du terrain. Il ne doit pas être à l’ombre des grands arbres – ceux-ci devraient plutôt être plantés du côté nord – dont les racines boivent beaucoup d’eau. Ainsi, vos légumes seront au sud et profiteront au maximum du soleil. Protégez tout de même votre jardin des vents dominants, par exemple avec une petite haie, des arbustes fruitiers ou des petits bacs.

Les formes possibles

La forme de votre potager est importante. Vous pouvez aménager un carré de terre plus ou moins grand si vous avez un terrain d’une bonne largeur et que l’idée de vous déplacer entre vos légumes ne vous gêne pas. Si vous utilisez un grand espace, vous pourrez tracer de petits sentiers entre vos cultures.

Vous pouvez aussi opter pour une plate-bande rectangulaire. L’avantage de cette forme est qu’on peut placer le jardin en bordure du terrain ou de la maison, ou même dans un coin en formant un « L ». Avec ce type de potager, vous pourrez faire votre récolte sans vous agenouiller dans la terre. C’est aussi un aménagement idéal pour les petits espaces.

Certains légumes et la plupart des fines herbes poussent bien en pot. Si vous avez peu de place, vous pourriez donc en utiliser quelques-uns que vous disposerez sur votre terrasse ou votre galerie. En plus d’apporter un côté décoratif, les pots sont pratiques, puisqu’ils vous permettent de continuer à faire pousser vos aliments préférés à l’intérieur de la maison en hiver.

Préparez-vous pour la suite!

Vous possédez maintenant quelques informations utiles pour démarrer la conception de votre potager. Vous connaissez votre espace et les possibilités qu’il vous offre. Il reste plus qu’à choisir vos graines et à les planter!