Est-ce possible de garder sa terrasse ouverte, même en hiver?

terrasse ouverte
www.cotemaison.fr

Avec les longs mois de l’hiver québécois, nombreux sont ceux qui aimeraient bien profiter de leur terrasse pendant la saison froide. Évidemment, entre les bordées de neige, le vent et le verglas, il est difficile de s’imaginer pouvoir se détendre à l’extérieur. Pourtant, en faisant preuve d’un peu de créativité, votre terrasse peut devenir un petit havre de paix, en été comme en hiver.

Les solariums

Bien entendu, pour profiter au maximum de votre terrasse en hiver, l’idéal est d’y installer un solarium. Ces pièces vitrées permettent de garder la terrasse à une température agréable et offrent un confort accru lorsque le mercure descend.

Les solariums chauffés sont les plus confortables. Toutefois, ils doivent être construits sur des fondations qui résistent au gel et ils constituent un agrandissement de la propriété, selon les règlements municipaux. S’ils sont de grande taille, ils peuvent faire augmenter les frais de chauffage alors il est important de bien définir l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Si vous emménagez dans une maison neuve et que vous avez la possibilité de choisir l’emplacement de votre solarium, privilégiez en endroit à l’abri des grands vents. Puisqu’il s’agit d’une structure peu isolée, ces précautions faciliteront la rétention de la chaleur.

Terrasse ouverte

Si vous n’êtes pas en mesure d’installer un solarium, d’autres options s’offrent à vous pour rendre votre terrasse plus accueillante, même si elle est exposée aux éléments.

Les principes de bases consistent à protéger les aires de détente à créer des sources de chaleur.

Installer un foyer extérieur, par exemple, est une excellente façon de créer une atmosphère douillette, même par temps froid. Pour améliorer le confort, il est aussi possible d’installer quelques lampes chauffantes et de planter des haies de conifères à des endroits stratégiques pour bloquer les rafales.

En prévoyant de petits réchauds pour y déposer des boissons et en recouvrant les sièges (par exemple avec de la fausse fourrure), votre terrasse deviendra un lieu de rassemblement agréable.

Si vous disposez d’un budget plus important, l’ajout d’un spa est aussi une solution très populaire pour combattre la monotonie de l’hiver. Trempé jusqu’au cou dans l’eau chaude, vous apprécierez même le froid sur votre visage.

Une décoration hivernale

Pour avoir une terrasse digne de ce nom, il est bien sûr important de la décorer adéquatement. Les choix classiques comprennent des décorations thématiques du temps des fêtes, mais aussi des accessoires hivernaux (lanternes, lumières décoratives, etc.).

De plus, plusieurs espèces de végétaux résistent bien à l’hiver et peuvent agrémenter votre terrasse toute l’année. Parmi des espèces connues se trouvent entre autres le photinia, un petit arbre rougeâtre (aussi appelé Red Robin), les différentes espèces d’heuchères, ainsi que les hellébores qui ont la capacité de fleurir l’hiver.

Bref, il est possible de profiter de votre terrasse à longueur d’année, à condition de bien la préparer avant l’arrivée de la saison froide. En prévoyant des installations confortables et une décoration agréable, vous serez en mesure d’apprécier les belles journées d’hiver.

Comment protéger mes arbustes des grands froids?

En général, les arbustes qui ornent les terrains des Québécois sont assez robustes pour supporter l’hiver. Toutefois, bien que la plupart survivent au froid, l’hiver peut entraver leur croissance et leur épanouissement. Les bourgeons (ceux des feuilles et ceux des fleurs) sont particulièrement sensibles au gel et l’état de l’arbuste peut être affecté si ceux-ci sont abîmés. Le feuillage sera peut-être plus clairsemé, ou la floraison plus faible : cela nuit à la santé de l’arbuste et peut, dans les cas les plus graves, entraîner sa mort.
Ainsi, protéger vos arbustes est une bonne manière d’optimiser l’apparence de votre aménagement paysager et de conserver vos végétaux longtemps.

Protéger les bons arbustes

arbustesTous les arbustes n’ont pas besoin du même niveau de protection. Leur sensibilité au froid est souvent reliée au degré d’activité organique que conserve la plante pendant la période froide.

Les plantes qui perdent toutes leurs feuilles en hiver (appelées plantes caduques) ne conservent que peu de sève dans leurs tiges et sont beaucoup moins sensibles au froid. Il suffit souvent de couvrir leur base de paillis pour offrir une protection supplémentaire aux racines.

Les plantes qui conservent une partie de leur feuillage pendant l’hiver (appelées plantes persistantes) ont pour leur part besoin d’être protégées contre les grands froids. Il en va de même des plantes indigènes de régions plus chaudes, qui sont moins bien adaptées aux périodes de gel prolongées.

Comment offrir une protection adéquate?

La meilleure façon de protéger les arbustes est de les entourer d’une toile géotextile fixée grâce à une corde. Contrairement à ce que stipule la croyance populaire, ce n’est pas de la neige, mais bien du gel qu’il faut protéger les arbustes.

La neige étant un excellent isolant, le fait qu’elle s’accumule sur la toile géotextile apporte une protection supplémentaire à l’arbuste, plutôt que de lui nuire.

D’ailleurs, une autre méthode consiste à planter des piquets autour de la plante que l’on souhaite protéger. Une toile est ensuite installée au pourtour, créant ainsi un espace vide entre la toile et la plante. Cet espace est finalement rempli de neige, qui agit à titre d’isolant.

À quel moment faut-il installer et retirer la toile de protection?

Si vous protégez vos plantes en les recouvrant, il est important de savoir que la toile qui leur est si utile en hiver peut aussi leur nuire si les températures sont trop élevées.

En effet, le temps froid pousse les plantes à entrer dans un état d’hivernation qui ralentit leur métabolisme. Si la toile réchauffe trop la plante avant l’arrivée de l’hiver, celle-ci ne sera pas bien préparée à tolérer le froid. Il est donc préférable de recouvrir les arbustes le plus tard possible, sans toutefois attendre la période de gel persistant.

Au printemps, un retrait trop tardif des toiles peut entraîner une surchauffe de l’arbuste qui nuit à sa santé. Les dispositifs de protection devraient être retirés vers la mi-avril : après les dernières périodes de gel, mais avant que les températures ne s’adoucissent trop.