Comment protéger mes arbustes des grands froids?

En général, les arbustes qui ornent les terrains des Québécois sont assez robustes pour supporter l’hiver. Toutefois, bien que la plupart survivent au froid, l’hiver peut entraver leur croissance et leur épanouissement. Les bourgeons (ceux des feuilles et ceux des fleurs) sont particulièrement sensibles au gel et l’état de l’arbuste peut être affecté si ceux-ci sont abîmés. Le feuillage sera peut-être plus clairsemé, ou la floraison plus faible : cela nuit à la santé de l’arbuste et peut, dans les cas les plus graves, entraîner sa mort.
Ainsi, protéger vos arbustes est une bonne manière d’optimiser l’apparence de votre aménagement paysager et de conserver vos végétaux longtemps.

Protéger les bons arbustes

arbustesTous les arbustes n’ont pas besoin du même niveau de protection. Leur sensibilité au froid est souvent reliée au degré d’activité organique que conserve la plante pendant la période froide.

Les plantes qui perdent toutes leurs feuilles en hiver (appelées plantes caduques) ne conservent que peu de sève dans leurs tiges et sont beaucoup moins sensibles au froid. Il suffit souvent de couvrir leur base de paillis pour offrir une protection supplémentaire aux racines.

Les plantes qui conservent une partie de leur feuillage pendant l’hiver (appelées plantes persistantes) ont pour leur part besoin d’être protégées contre les grands froids. Il en va de même des plantes indigènes de régions plus chaudes, qui sont moins bien adaptées aux périodes de gel prolongées.

Comment offrir une protection adéquate?

La meilleure façon de protéger les arbustes est de les entourer d’une toile géotextile fixée grâce à une corde. Contrairement à ce que stipule la croyance populaire, ce n’est pas de la neige, mais bien du gel qu’il faut protéger les arbustes.

La neige étant un excellent isolant, le fait qu’elle s’accumule sur la toile géotextile apporte une protection supplémentaire à l’arbuste, plutôt que de lui nuire.

D’ailleurs, une autre méthode consiste à planter des piquets autour de la plante que l’on souhaite protéger. Une toile est ensuite installée au pourtour, créant ainsi un espace vide entre la toile et la plante. Cet espace est finalement rempli de neige, qui agit à titre d’isolant.

À quel moment faut-il installer et retirer la toile de protection?

Si vous protégez vos plantes en les recouvrant, il est important de savoir que la toile qui leur est si utile en hiver peut aussi leur nuire si les températures sont trop élevées.

En effet, le temps froid pousse les plantes à entrer dans un état d’hivernation qui ralentit leur métabolisme. Si la toile réchauffe trop la plante avant l’arrivée de l’hiver, celle-ci ne sera pas bien préparée à tolérer le froid. Il est donc préférable de recouvrir les arbustes le plus tard possible, sans toutefois attendre la période de gel persistant.

Au printemps, un retrait trop tardif des toiles peut entraîner une surchauffe de l’arbuste qui nuit à sa santé. Les dispositifs de protection devraient être retirés vers la mi-avril : après les dernières périodes de gel, mais avant que les températures ne s’adoucissent trop.

Les étapes de fermeture de son terrain

terrainL’automne est synonyme de préparation hivernale. C’est le moment de faire le grand ménage du terrain pour le préparer aux grands froids. Les étapes de fermeture de votre terrain dépendent toujours des installations qui s’y retrouvent, mais aussi du type de plantes qui y poussent et de l’état du terrain.

La pelouse

Votre pelouse passera de longs mois sous la neige, alors pour lui permettre d’être plus robuste et de repousser plus rapidement au printemps, il est recommandé de la remettre en bon état avant les premières périodes de gel. Commencez par réparer les zones clairsemées en y étalant des semences qui rendront votre pelouse plus fournie au printemps. Prenez aussi soin d’appliquer un engrais automnal, car cela aidera la pelouse à reverdir lorsque l’hiver se terminera. Finalement, effectuez une dernière tonte d’environ 5 cm avant le premier gel.

Les feuilles mortes

Il est important d’éviter qu’une couche épaisse de feuilles mortes ne couvre votre terrain, car cela peut abîmer la pelouse. Par contre, les feuilles mortes constituent un excellent compost et peuvent contribuer à la bonne santé des plates-bandes en leur apportant des nutriments et en protégeant les spores sécrétées par les champignons.

Pour permettre une bonne aération, vous pouvez broyer les feuilles avec la tondeuse avant de les épandre sur les végétaux que vous souhaitez fertiliser. Toutefois, si les feuilles présentent des signes de maladie, il est préférable de les enlever du terrain.

Le jardin et les plates-bandes

Les plates-bandes demandent un soin particulier, en fonction des espèces qui y sont plantées. Les plantes vivaces doivent être rabattues et protégées, alors que les annuelles doivent être arrachées. Pour savoir quelles espèces doivent être taillées, et lesquelles doivent conserver leur feuillage, l’idéal est de consulter un paysagiste professionnel qui vous indiquera les soins à apporter à chaque type de plante.

Lorsque vous installez vos protections hivernales, assurez-vous qu’elles offrent une aération adéquate : les cônes de protection devraient être troués pour éviter un surplus d’humidité, ce qui risque de faire pourrir les plantes. Idéalement, les protections devraient être installées avant que le sol ne gèle en profondeur, mais il faut être prudent de ne pas les installer trop tôt. En effet, si les températures atteignent plus de 10°C alors que vos plantes sont couvertes, elles pourraient surchauffer et mourir.

Les arbustes

Les arbustes ont aussi besoin de protection pour résister au gel et au poids de la neige pendant l’hiver. Pour les conserver en bonne santé, il est nécessaire d’installer des protections adéquates, telles que des toiles, des tuteurs ou des treillis.

La piscine et les autres installations du terrain

Finalement, le grand ménage du terrain doit inclure tous les équipements dont vous vous servez durant l’été. Remisez les boyaux d’arrosage et autres équipements d’entretien et placez vos pelles à neige à la portée de la main.

Assurez-vous aussi de soigneusement fermer votre piscine et d’évacuer toute l’eau du système de tuyauterie pour éviter que le gel ne cause des dommages.

En effectuant une fermeture minutieuse de votre terrain, vous lui permettrez de traverser l’hiver et de le retrouver en bon état le printemps venu.