Le Plan épargne logement, un allié pour vos projets immobiliers

Le Plan épargne logement constitue une solution adaptée pour ceux qui souhaitent concrétiser un projet immobilier. Il présente de nombreux atouts, dont la facilitation des conditions d’obtention d’un prêt immobilier. Ce produit bancaire a connu beaucoup d’évolution depuis qu’il fut créé. De ce fait, la date d’ouverture de votre PEL définit les règles qui le régissent.

Qu’est-ce qu’un plan épargne logement et dans quel cas y avoir recours ?

C’est un système qui a pour but de financer un projet immobilier. Le Plan épargne logement dure au minimum 4 ans et au maximum 15 ans. Il vous permettra de bénéficier d’une prime d’État ainsi qu’un prêt à taux préférentiel. Par ailleurs, ce produit bancaire constitue un moyen qui vous aidera à concrétiser vos rêves. Il est la solution qui s’offre à ceux qui souhaitent faire des aménagements, effectuer des travaux de construction ou acquérir un bien immobilier. Il convient de souligner que ce dispositif est uniquement valable pour les logements qui se trouvent sur le territoire français.

Comment ça marche ?

Le Plan épargne logement est un compte bancaire réglementé ayant une durée maximum de 15 ans. Il permet à ceux qui y sont souscrits d’avoir la possibilité de contracter un Prêt épargne logement afin de financer une résidence principale dès que la durée de leur épargne atteint 4 ans. Cependant, afin de bénéficier des droits à prêts intéressants, il faut que l’effort d’épargne soit significatif. Par ailleurs, il convient de souligner que le versement minimum à l’ouverture d’un PEL est de 225 €. En outre, il faut y verser au minimum 540 € par an, soit 270 € tous les 6 mois, 135 € tous les 3 mois ou 45 € chaque mois. Le versement total ne doit pas surpasser la somme de 61 200 €. Notons qu’il est impossible d’effectuer un retrait partiel et que tout retrait a comme conséquence la clôture du PEL. Sachez aussi qu’une clôture avant 2 ans entrainera une moindre rémunération.

Une phase d’épargne de 10 à 14 ans

En créant un PEL, vous devrez signer, avec la banque, un contrat stipulant que la durée minimale de souscription (l’échéance contractuelle) est de 4 ans. Après que ces 4 années soient arrivées à terme, vous aurez la possibilité de proroger votre compte, d’année en année, en ne dépassant pas la durée maximale fixée à 10 ans. Cette prorogation s’effectue automatiquement. Le propriétaire du PEL en sera informé par la banque un mois avant. Il pourra refuser ce prolongement en notifiant son organisme bancaire 5 jours (au plus tard) ouvrés avant la date d’anniversaire. En outre, sachez que pendant cette phase d’épargne, le PEL peut être clôturé à la demande de sa propriétaire. La banque a également le droit de résilier votre compte dans le cas où le versement minimal annuel n’est pas respecté.

0saves
If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *