Comment fonctionne un portail électrique?

portailLa motorisation d’un portail, qui le définit en tant que portail électrique, permet l’ouverture ou la fermeture d’un portail via de simples outils comme une télécommande, un interrupteur à clé ou un bouton poussoir. Pour comprendre le fonctionnement, il faut d’abord connaître les différents modèles existants.

Les types de motorisations de portail

Avant de choisir l’automatisme de portail, il faut savoir les caractéristiques de chaque modèle. A commencer par le modèle à vérins. A la fois discret et robuste, il est à mettre en place sur des portails lourds. Dans la même optique, il existe également le moteur à bras. Ce moteur reproduit le mouvement du bras humain, en se munissant d’une traction douce. Il fait bénéficier du meilleur rapport qualité/prix. Par la suite, la motorisation peut être un système à roue. C’est un petit moteur assorti d’une petite roue qui sont installés sur chaque vantail. Même si l’esthétique n’est pas forcément au rendez-vous, l’installation est très simple et fait, également, bénéficier d’un bon rapport qualité/prix. Sans oublier l’automatisme enterré qui est le plus efficace de toutes les motorisations de portail. Il ne comporte ni bras, ni vérins. Généralement réservé aux portails neufs, il exige des travaux de maçonnerie. L’automatisme intégré est aussi une solution pour motoriser un portail. Il ne peut pas être dissocié du portail. Pour les matériaux lourds, la motorisation appropriée est le portail coulissant. Le portail est guidé par crémaillère au sol ou autoportant.

Le fonctionnement du portail électrique

Le fonctionnement d’une motorisation de portail est simple. Les télécommandes ou le bouton d’interrupteur envoient une impulsion électrique au moteur. L’impulsion déclenche l’ouverture ou la fermeture du portail. Cependant, quel que soit le mode d’ouverture du portail électrique, l’automatisme utilisé doit toujours s’adapter aux dimensions et au poids du portail. La pose doit dépendre des contraintes physiques et mécaniques. Entre autres, la nature des matériaux, la rigidité et la robustesse de la menuiserie, l’absence de frottements, la solidité des piliers et des scellements… A noter que ces données sont toujours précisées par le fournisseur ou le fabricant du portail. Il est quand même préconisé de s’informer auprès d’un professionnel avant de choisir une motorisation. Même si on a une préférence pour une motorisation en particulier, celle-ci doit être adaptée à son portail et doit contribuer à la longévité du portail. Pour plus d’informations ou de demande de renseignements sur le sujet, suivez ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *