Gouttières : des solutions écologiques

Les eaux pluviales qui finissent dans les rues sont un véritable gâchis. Cette eau pouvait être récupérée pour arroser votre jardin, filtrée pour le linge, etc.  Alors, pour éviter ce genre de perte inutile, il faut juste savoir modifier ses gouttières afin de rediriger les eaux pluviales vers des barils récupérateurs ou de ne pas les laisser finir dans les égouts. Il existe aujourd’hui des gouttières qui répondent aux exigences écologiques et qui permettent de conserver l’eau de pluie pour une utilisation ultérieure. Il existe donc des solutions écolos pour vos gouttières, et les adopter vous fera gagner en économie.

 Pourquoi devriez-vous récupérer les eaux pluviales ?

Récupérer l’eau de pluie est une chose géniale ! On sait qu’il n’est pas facile d’arroser un jardin tous les jours par l’eau de robinet. Cela vous fera payer une facture énorme. Utiliser donc l’eau de la pluie après récupération pour arroser vos jardins et vos légumes. Voilà une solution pour un maraichage bio, une solution pour utiliser moins d’eau potable. Par ailleurs, la récupération des eaux pluviales permet également d’empêcher l’eau de ruisseler vers les égouts municipaux, car l’excès d’eau dans les égouts provoque souvent des rejets. Cela arrive souvent. Vous pouvez retenir des milliers de litres d’eau si votre système de rétention a bien été mis au point. Par l’usage de gouttière écologique et de barils récupérateurs suffisants.

 Des barils récupérateurs pour retenir l’eau de pluie

Il est très simple d’utiliser les Bari récupérateurs. Il suffit d’abord de trouver des barils dans les boutiques ou les fabriquer vous-mêmes. Puis, vous les installez sous la descente de la gouttière de sorte que l’eau de pluie puisse y tomber directement. Il faut préparer un solide bloc en béton sur la place où vont se poser les barils. Les barils doivent être sur cette base en béton. Ce qui leur assure davantage de sécurité et de longévité. La base en béton va également permettre aux barils d’être plus surélevés pour une meilleure utilisation. Vous pouvez également installer un robinet dans les barils. Mettez du grillage sur les couvercles. Cela empêchera les feuilles et autres saletés d’y pénétrer. Vous pouvez faire la même chose pour les gouttières. Les feuilles et autres saletés peuvent provoquer des blocages et par là même boucher la tuyauterie. Chose à éviter. En plus des barils de récupération, l’usage des puits est tout aussi pratique pour conserver l’eau de la pluie. Ces deux techniques constituent des solutions économiques et écolos qui permettent non seulement de résoudre le problème de ruissellement de l’eau vers les zones non désirables, mais aussi de pouvoir arroser votre jardin plus facilement.

Les dossiers pour la demande de permis de construire

permis de construire

Vous avez un futur projet d’aménagement, de construction ou d’agrandissement ? Sachez que certains travaux nécessitent l’obtention d’un document qui permet les travaux.

Pour gagner une pièce sous toiture, il vous faudra un permis de construire pour l’aménagement des combles. En effet, le document est obligatoire pour la création de toute surface habitable de plus de 40 m². Vous devez également l’obtenir si vous effectuez la modification de la façade de la maison, comme la création d’une terrasse, d’un balcon ou d’une pergola. Pour l’aménagement des combles par l’extension ou par l’agrandissement, le permis de construire est obligatoire. Si la surface du plancher que vous gagnez est en deçà de 40 m², une déclaration de travaux suffira. Quoi qu’il en soit, vous devez vous renseignez auprès de la mairie sur les règles d’urbanisme qui régissent votre commune et consultez-le PLU ou le Plan local d’Urbanisme. L’obtention du permis de construire est de 2 mois et de 3 mois pour les grandes constructions. Vous devez alors monter un dossier comprenant une demande et des annexes qui appuient la demande.

La demande de permis de construire

Pour effectuer une demande de permis de construire, rendez-vous à la mairie pour retirer un formulaire préétabli. Il existe deux types de demandes : le formulaire Cerfa n° 13 406  et le formulaire Cerfa n° 13 409. Le formulaire Cerfa n° 13 406 est destiné pour l’agrandissement d’une habitation individuelle et de ses annexes, la construction d’une habitation individuelle et de ses annexes, l’aménagement d’un logement déjà existant. Le formulaire Cerfa n° 13 409 est destiné pour les aménagements ou les travaux qui concernent un lotissement, un terrain de sports ou de loisirs, un établissement recevant du public, une aire de stationnement, une exploitation agricole, un terrain de camping, un logement collectif ou encore un parc d’attractions. Vous pouvez retirer l’une de ces demandes à la mairie. Il est également possible de télécharger le formulaire dans le site officiel de l’administration.

Les annexes d’une demande de permis de construire

Outre la demande de permis de construire, le dossier doit contenir plusieurs documents qui prouvent le bon déroulement des travaux que vous allez effectuer. Tout d’abord, joignez le plan de situation du terrain. Il permet de définir la situation de votre propriété sur la commune et les règles d’urbanisme qui y sont applicables. Vous devez indiquer sur le plan de situation l’échelle et la direction du Nord. Ensuite, il vous faut insérer le plan de masse de la construction à aménager. Celui-ci va servir de présentation du projet dans sa totalité. Le plan de masse doit mentionner la maison à aménager avec ses dimensions et son emplacement, les arbres aux alentours, ceux qui seront maintenus et ceux qui seront coupés et l’emplacement prévu pour le raccordement aux réseaux. Enfin, joignez des photographies pour mieux illustrer votre projet. Chaque élément du dossier doit être copié en 5 exemplaires pour les différentes analyses et les études de la mairie.