Optez pour le dallage industriel, quelles en sont les raisons

 

Un dallage est un travail de grandes pointures, en général en béton armé ou en béton reposant constamment sur le sol.

Ce qu’il faut savoir d’un dallage industriel

À l’inverse d’une dalle ou d’un plancher porté, un dallage est un travail reposant sur le sol et qui transmet sans détour les charges qui lui sont apposées sur le sol. En gros, le dallage est séparé en 3 parties importantes. Il y a le support qui comprend le sol et une couche de forme optionnelle. Cette couche de forme représente un lit de sable ainsi que des granulats broyés qui sont densifiés pour avoir une plate-forme uniforme et stable.

On expérimente l’épaisseur de la plate-forme par le biais d’essais à la plaque effectués par un laboratoire géotechnique. Avec cela, la couche de forme eue est souvent couverte d’un film de polyéthylène, mais attention, ce film n’est pas recommandé dans la mesure où il permet quelques fois de faire des réservoirs d’eau en sous face du dallage et accroître les soulèvements par rétrogradation différentielle aux angles des panneaux ainsi que le long des périmètres. Aussi, pour le corps du dallage sur les sols industriels, il faut savoir que c’est le travail en béton au sens propre. Il a la possibilité d’être armé suivant l’usage qu’il en est fait ainsi que son épaisseur qui se compte par rapport aux charges apposées. Une autre partie importante d’un dallage industriel, c’est le revêtement éventuel. Il est possible qu’il puisse s’agir d’une chape de ciment tout simplement ou d’un revêtement de protection.

Les raccords

dallageSachez qu’il existe plusieurs types de raccords qui sont utilisés pendant la réalisation d’un dallage industriel. Il faut savoir que ces raccords ont différents rôles selon leur type et leur localisation. Il y a les joints d’isolement ou de rupture. Les dallages ne doivent pas être unis à la verticale du bâtiment, du moment où le sol se trouvant sous les fondations a la possibilité de tasser de façon différente de la couche de forme où se repose le dallage. Une particularité peut pourtant être faite pour les dallages des sols industriels. Il existe aussi les raccords de dilatation. Sous l’effet des oscillations de température, le béton armé s’agrandit, des raccords ou joints sont alors effectués afin d’échapper aux fissures des ouvrages. Si le dallage est assujetti à des charges roulantes, tel que dans une bâtisse industrielle par exemple, les raccords doivent être combinés.

Ces joints sont faits sur toute l’épaisseur du dallage. Sinon, il y a également les arrêts de coulage ou raccords de construction. Quand le dallage est effectué en plusieurs fois, des raccords se fondent au niveau des arrêts de coulage. Ces raccords sont similaires à des raccords de dilatation sauf les nappes de treillis soudé qui ne sont pas disséquées. Pour finir, les raccords de retrait. Pendant la pose du béton, le phénomène de retrait de béton a la possibilité de générer une cassure du béton. Afin de remédier à ce souci, des fendages devront être effectués sur le dallage. Ces raccords sont effectués sur à peu près un tiers de la dimension du dallage.