Maison verte : récupérer les eaux grises

Les eaux grises, encore appelées eaux usées, peuvent être réutilisées pour plus d’économie. Vous devez cependant disposer d’un bon matériel qui pourra vous aider à traiter cette eau récupérée qui pourra ensuite être utilisée pour des travaux ménagers. L’installation de certains systèmes peut même aider à traiter cette eau jusqu’à ce qu’elle puisse de nouveau être utilisée pour les besoins de la maison.

L’installation d’un système de collecte des eaux grises

Pour la réduction de la consommation de votre maison en eau, vous pouvez faire installer un système permettant de collecter les eaux grises. Il faut que la plomberie de votre habitat puisse disposer d’une tuyauterie séparée, pour une distinction entre l’eau propre et l’eau usée. Cette eau pourra donc être récoltée avant d’être remise pour pouvoir être réutilisée.

Ce type d’eau est ensuite utilisé pour l’alimentation des toilettes en eau, mais également pour une alimentation du système d’arrosage. Une astuce efficace qui vous aidera à une réduction de votre consommation en eau propre, car ce type d’eau qui est utilisé pour les toilettes peut servir pour la consommation individuelle.

Des robinets à réduction de débit pour limiter la consommation d’eau potable

Ce type de robinets peut grandement vous aider à réduire votre consommation en eau. Avec ce type d’installation, vous pourrez remarquer une grande diminution dans votre consommation en eau. Vous vous rendrez compte que vous utilisez désormais dans vos toilettes 3 à 6 litres d’eau au lieu des 15 à 20 litres que vous utilisiez avant.

Certains de vos appareils électroménagers comme les lave-vaisselle et les lessiveuses peuvent également être choisis en fonction de leur consommation en eau lors de leur utilisation. Un bon choix pourra vous aider à un usage réduit de la quantité en eau pour la réalisation de ce type de travaux.

Composition des eaux usées

Une opinion répandue est que les eaux usées ne sont pratiquement pas dangereuses, car comportant peu de matières fécales. Pourtant, il y a un danger potentiel qui peut survenir avec leur consommation. L’eau grise contient en effet tous les déchets qui peuvent provenir de l’homme lorsqu’il prend son bain ou sa douche.

À cette eau, peuvent s’ajouter de nouvelles substances comme les fibres de vêtement, la poussière, la boue, les cheveux, les miettes ou les produits pour le nettoyage. L’eau devient ainsi impropre à la consommation, c’est pourquoi il faut veiller à son traitement.      

Solution pour la récupération des eaux usées : un bassin récupérateur

Vous pouvez installer dans la cour de votre maison où dans votre jardin, un bassin récupérateur. Ce bassin est une bonne solution pour assurer la collecte des eaux usées. Ces eaux pourront être réutilisées pour l’arrosage de plantes ainsi que pour des travaux de nettoyage. Vous pourrez ensuite vous servir d’un robinet à réduction de débit pour limiter votre consommation en eau propre.

La récupération des eaux grises constitue donc une bonne alternative pour la réduction de la consommation en eau. Ces eaux récupérées peuvent servir à des travaux de nettoyage ou pour l’arrosage.

 

Aménagement paysager : le faire soi-même ou le donner à contrat?

Un aménagement paysager ne se fait pas à la hâte, c’est une activité qui demande du temps et de la préparation. La finalité est toujours bonne parce qu’elle permet d’embellir votre demeure. Mais une question se pose: est-ce meilleur de le faire soi-même ou de confier à un professionnel sous un contrat ? Voici quelques astuces qui vous permettront de vous décider.

Quels sont vos projets pour votre aménagement paysager ?

La première question à laquelle vous devriez vous-même répondre est celle-ci : pourquoi voulez-vous faire un aménagement paysager ? Est-ce pour la vente de votre maison ou pour effectuer des travaux de réparation ? Êtes-vous en train de le faire afin de mieux recevoir vos convives ou avez-vous juste envie de modifier la structure de votre maison ? Il y a tellement de questions à se poser et les réponses que vous trouverez vous permettront de savoir si vous pourrez effectuer les travaux par vous-même ou si vous devriez faire appel à un entrepreneur. En plus, il y a plusieurs autres aspects comme l’accessibilité, l’entretien auxquels il faudra penser.

Pourquoi le faire par vous-même ?

En faisant les travaux d’aménagement par vous-même, vous avez la possibilité de réaliser dans les moindres détails vos ambitions. Seulement, il existe certaines activités que vous ne puissiez pas faire par vous-même par exemple implanter une piscine ou installer un spa. En ce qui concerne certaines décorations ou la mise en terre de certaines espèces végétales, vous pourrez vous mettre en besogne très facilement. Tout ce qui compte, c’est votre ingéniosité et votre innovation. Il vous faut au préalable avoir un plan que vous allez suivre pour vos travaux. À l’aide de ce plan, vous pourrez faire l’aménagement paysager sur la durée que vous vous serez impartie.

Faire signer un contrat à un entrepreneur

Lorsque vous évaluez les activités à faire et vous vous rendez compte que vous ne pourrez pas les réaliser, il est préférable de faire appel à un entrepreneur à qui vous fera signer un contrat de prestation. Selon l’Office de la protection du consommateur, il est important que le contrat soit écrit par l’entrepreneur et il doit contenir certaines informations utiles. Entre autres, les informations qui doivent s’y trouver sont : les identifiants de l’entrepreneur, la description du service à faire, la durée du contrat, les garanties, le prix…

Que choisir finalement ?

Entre le fait de faire l’aménagement paysager par vous-même et le donner à contrat, votre choix se fera en fonction de vos besoins et de vos exigences. Si les travaux à effectuer ne sont pas assez conséquents ou si vous disposez de toutes les ressources ou compétences pour effectuer certains travaux, alors vous pourrez le faire. Mais, lorsqu’il s’agit par exemple de faire de grands travaux, vous pourrez demander les services d’un entrepreneur. Premièrement, il se chargera de vous proposer un plan et avec les nouvelles technologies, un plan 3D pourra vous être proposé. En résumé, voter choix sera fait en fonction de vos besoins et objectifs.

 

 

 

 

Comment faire venir des oiseaux dans sa cour?

La visite de jolis petits oiseaux dans votre jardin où votre cour participe à détendre l’atmosphère de votre habitation. Leurs gazouillis constituent des chants qui égayeront le lieu où ils se trouvent. De plus, les oiseaux participent à la croissance de vos plantes par le processus de dissémination. Il convient alors de trouver des moyens permettant d’attirer des oiseaux dans votre cour.

Utilisez l’astuce des boules de graisse

Les oiseaux peuvent être attirés à l’aide de boules de graisse ou de suif domestique. Vous pouvez vous-même réaliser des boules de graisse en faisant cuire du bacon. Vous réserverez ensuite le gras de la cuisson que vous mettrez dans un pot qui n’est pas en plastique. Le contenu peut être placé dans un réfrigérateur.

Une fois le gras de bacon figé, vous pouvez le placer dans une soucoupe avant d’y ajouter des graines pour oiseaux. Vous pouvez même privilégier les graines de tournesol. Le tout peut être retenu à l’aide d’un petit filet. La boule de graisse peut par la suite être suspendue à l’extérieur de votre maison, où elle attirera les oiseaux.

Installez une mangeoire pour oiseaux dans votre cour

Une mangeoire est également une bonne astuce pouvant vous permettre d’attirer les oiseaux dans votre cour. Étant des êtres qui vivent pour se nourrir, leur offrir un espace où ils pourront convenablement manger à leur faim est une bonne astuce pour qu’ils fréquentent régulièrement votre cour.

Pour participer à la décoration de votre jardin, vous pouvez réaliser une belle mangeoire. Vous pouvez y disposer des graines ou des fruits pour donner aux oiseaux la possibilité de manger à leur faim. Une fois qu’ils auront découvert ce lieu qui leur permet de se nourrir, ils viendront au fur et à mesure en plus grand nombre.

La mangeoire doit être exposée dans un endroit bien défini

Vous pouvez disposer d’une mangeoire et ignorer la manière d’y attirer les oiseaux. La mangeoire doit être exposée dans un endroit où les oiseaux pourront facilement se rendre pour pouvoir manger. Ces êtres ayant l’habitude de manger à partir d’espaces en hauteur, vous devez exposer la mangeoire en hauteur.

Elle doit se trouver dans un lieu verdoyant, avec beaucoup d’arbres. L’endroit ne doit pas être bruyant au risque de faire fuir les oiseaux. Vous devez choisir un endroit calme pour y suspendre la mangeoire. La cour arrière de votre maison peut représenter un bon endroit. Faites en sorte que le lieu soit favorable à la restauration des oiseaux et à leur repos.

Assurez-vous de la résistance de la mangeoire avant d’en faire bénéficier les oiseaux. Il faut également qu’elle puisse être facilement entretenue, car une mangeoire mal entretenue peut pousser les oiseaux à abandonner la fréquentation de votre cour. Les graines consommées par les oiseaux doivent tout le temps être sèches, il faut donc disposer d’un type de mangeoire étanche.

Votre cour ne sera pas fréquentée que par une seule espèce d’oiseau, la taille des mangeoires doit donc varier pour pouvoir être utilisée par divers types d’oiseaux.

 

 

Tondre son gazon sans pollution

La pollution est en général, l’altération d’un écosystème par introduction de certains facteurs externes. Il existe donc différents types de pollutions, entre autres, la pollution sonore, la pollution de l’air qui est occasionnée par la tonte du gazon. Les appareils électroniques utilisés, émettent des bruits et des gaz qui polluent l’environnement. Alors, comment éviter cela et tondre le gazon sans pollution?

Opter pour des tondeuses plus écologiques

Il existe en réalité de nombreux appareils de tonte qui ne respectent pas les normes en vigueur au Canada en ce qui concerne le Règlement sur les émissions de petits moteurs hors route à allumage commandé. C’est pour cela qu’il existe aujourd’hui de nombreuses tondeuses électriques qui respectent ces normes. Par ailleurs, vous pourrez aussi opter pour les tondeuses manuelles qui ne sont presque pas polluantes et qui permettent d’assurer un environnement sain. En outre, si vous détenez toujours les anciennes tondeuses, vous pourrez les faire recycler et profiter d’autres nouvelles tondeuses plus écologiques. En définitive, vous pourrez choisir des tondeuses qui produisent moins de 50% de bruits et utilisant un type d’énergie moins polluant.

Réduire la surface et la fréquence de tonte du gazon

Pour tondre son gazon sans pollution, il convient de réduire la fréquence de tonte de sa surface. Que ce soit à la maison, au bureau ou dans un espace public, il est possible de tondre les gazons sur des fréquences bien espacées. En utilisant les espèces de gazon bien choisies, c’est une possibilité. Vous pourrez donc faire une tonte par mois dans les milieux citadins. De plus, vous avez la possibilité de réduire la surface de tonte en fonction de la surface dont vous disposez et de sa situation géographique. Dans un domaine par exemple, il peut convenir de tondre les endroits qui sont les plus fréquentés de manière mensuelle et ceux qui ne le sont pas deux à trois fois dans l’année. Cela permettra de réduire considérablement la pollution sonore et la pollution de l’air.

Opter pour une combinaison de revêtements du sol

Le gazon est un bon revêtement de sol et il embellit votre extérieur. Si le tondre peut entraîner de nombreuses pollutions, il est important donc de trouver une solution. Il est donc possible d’alterner entre le gazon et d’autres espèces végétales qui demandent moins d’entretien. En consultant un paysagiste ou un jardinier, vous pourrez avoir et explorer toutes les possibilités. Il ne s’agit en aucun cas d’arrêter l’utilisation du gazon, mais de faire une combinaison avec d’autres espèces végétales afin de réduire la pollution. Il existe de nombreuses plantes qui peuvent être utilisées dans ce cas. De plus, en optant pour cette technique, vous pourrez profiter d’une diversité de végétaux et aussi profiter de la qualité de l’air. Vous serez content d’avoir un environnement plus sain.

 

 

Les guêpes : pas dans ma cour

Pour rendre une cour agréable pour passer du bon temps, il est impératif de se débarrasser des guêpes. Ces dernières disposent d’un dard pointu qui sécrète un toxique qui est très allergique dans le corps humain. C’est toxique et non seulement douloureux, mais peut causer la mort pour les personnes qui sont allergiques au venin. Pour ne pas subir leur présence, vous devez mettre toutes les chances de votre côté pour vous en défaire.

Les techniques pour éviter la présence de guêpes

Il existe plusieurs solutions qui vous permettent d’éviter la présence des guêpes dans votre cour. Pour éviter leur compagnie, il est conseillé de garder la nourriture à l’intérieur de votre maison et surtout les aliments protéinés. En réalité, les guêpes s’alimentent principalement de protéines. C’est le cas de la nourriture de vos animaux de compagnie. Vous devez bien alors garder les aliments destinés à vos animaux. Il est aussi impératif d’éviter de laisser de sucre dans la cour de votre maison. C’est un aliment privilégié par les guêpes surtout en automne. Le sucre favorise leur espérance de vie et leurs fonctions de reproduction. Donc, pour éviter leur présence, vous devez garder à l’intérieur les produits sucrés. Pour les chasser, vous avez l’opportunité de disperser des tranches de concombre. Ce dernier est un légume qui dispose d’une base d’acide que détestent les guêpes. Vous pouvez procéder en coupant en petites tranches et les déposer de part et d’autre de votre cour. Alors, les guêpes ne vont plus s’approcher de votre cour et vous pouvez apprécier pleinement de vos moments à passer dans la cour. Les guêpes sont souvent aussi attirées par les sacs de poubelles. Donc, il faut avoir l’habitude de bien fermer entièrement vos sacs de poubelles.

Comment éliminer les nids de guêpes

Pour connaître l’emplacement des nids de guêpes, vous devez procéder à une recherche tôt le matin. En ce moment de la journée, l’air paraît plus frais, les guêpes sont moins agitées vous vous risquez alors moins de piqûres. Les nids se logent souvent dans des endroits à faible taux de passage comme les hangars et les granges. Lorsque le nid a été localisé, il faut avant tout penser à mettre des vêtements de protection. L’idéal serait d’avoir une combinaison d’apiculteur, mais une combinaison de pluie accompagnée de lunette peut aussi faire l’affaire. Vous devez choisir le bon vaporisateur conçu spécialement pour les guêpes. Ces vaporisateurs ont été réalisés pour chasser et éliminer les guêpes. Après avoir enrobé le nid de vaporisateurs, vous le laissez agir jusqu’à la nuit pour ensuite essayer d’enlever le nid. Vous pouvez employer une pelle pour retirer le nid et frotter tout le long du bord pour enlever toute trace de nid. Le nid peut se fissurer facilement puisque la boue ou la fibre sont souvent très dures. Après avoir ramassé le nid vous le mettant dans votre poubelle tout en mettant une seconde couche de pulvérisateur.

 

 

 

Transformer un solarium d’été en solarium 4 saisons

Il est possible de concevoir un solarium pour votre maison pour ainsi profiter d’une extension agréable qui vous charmera tout au long de l’année.

Types de solarium : installation et équipements

Pour les particuliers, il sera disposé comme une extension. Il pourra ainsi être jouxté à votre maison ou bien être installé en dehors de la maison, dans la cour si cette dernière est grande. Plusieurs types de constructions sont possibles. La première chose à faire est d’aller consulter un architecte spécialisé afin que ce dernier vous fasse un aperçu sur les modèles possibles.  Le meilleur modèle qui soit est le solarium avec toit vitré, il vous offre une polyvalence dans son utilisation : bains solaires, Bronzage. Vous pouvez créer une ambiance salle à manger dans votre solarium pour profiter de repas en plein air. Grâce à ce côté charmant et naturel, vos repas en famille sont très agréables.

Changez vos vitres

Lors de la construction de votre solarium, vous aviez choisi une simple terrasse. Vous recherchiez en effet, un endroit où profiter du soleil et de la chaleur même en soirée ou en matinée en l’absence de soleil. Contre toute attente, vous avez l’impression de ne pas en avoir assez, il est devenu nécessaire pour vous de transformer votre solarium en un solarium 4 saisons.

Pour passer d’un solarium d’été à un 4 saisons. Il est recommandé de consulter un architecte expert dans ce domaine. En effet, il est possible de passer à d’un 4 saisons en changeant la matière et l’épaisseur des vitres de votre solarium. Il serait également très judicieux que votre solarium pointe vers le sud, ainsi vous pourrez bénéficier d’un ensoleillement maximal. En effet, votre solarium d’été fait usage de verres allant de cinq à six millimètres d’épaisseur, cependant pour en faire un solarium 4 saisons vous avez plusieurs épaisseurs à votre disposition.

Révisez votre plancher

Lors de la construction de votre maison, vous aviez également fait construire un solarium en extension. Ce dernier, bien que laissant pénétrer un maximum de chaleur, ne la retient pas assez. De ce fait, il n’y a qu’en été que vous profitez des bienfaits de la luminothérapie et d’un environnement fait d’une chaleur douce.

Après avoir consulté un architecte, ce dernier a pu voir que l’isolation de votre plancher l’empêche de contenir la chaleur emmagasinée en journée. Vous pouvez obtenir un solarium 4 saisons, en augmentant l’isolation. En effet lorsque votre plancher est bien ajusté et que vous avez une plus grande isolation, la pénétration d’air se fait plus rare, laissant ainsi la chaleur environnementale. Vous pouvez également installer un plancher chauffant afin de rendre le sol de votre solarium agréable en  hiver.

 

 

Entretien extérieur : un beau terrain pour l’été

L’hiver a été très long, mais il est derrière vous. Quoi de mieux alors que de faire l’entretien de votre terrain pour limiter la présence des indésirables et de profiter pleinement de l’été. En effet, les herbes de votre gazon comme tous les végétaux ont un besoin impératif en air, en lumière, en eau ainsi qu’en nutriment. Mais avant de vous engager dans ce projet, cet article vous donne quelques conseils pour démarrer la saison du bon pied.

Faire le grand nettoyage de votre terrain

L’hiver passe chaque fois avec son lot de problèmes, la fonte des neiges laisse des dégâts à gérer à l’approche du beau temps. Si la saison froide avait connu beaucoup de neige ou de vent, il y’a probablement des brûlures de végétaux et des dégâts de rongeurs. C’est pour cela que vous devez tailler toutes les branches endommagées, cassées ou malades. Ainsi, avant que la croissance débute, veillez à rabattre les graminées et autres vivaces au sol. Il est possible aussi de tailler les arbustes à fleuraison estivale afin de les reformer, mais les arbustes à fleuraison printanière peuvent attendre l’arrivée de l’été. Le sarclage vous permettra non seulement d’enlever les racines des mauvaises herbes, mais aussi de favoriser l’aération du sol. Vous devez ensuite niveler au râteau puis combler la terre qui, pendant la fonte, laisse des sillons.

Améliorer les propriétés physiques du sol

Le sol est la clé de votre succès. Si vous avez un projet d’entretien de terrain, car, il fournit de l’eau et des nutriments à vos végétaux. Il est alors important de prendre soin de votre compost maison afin de garantir une croissance optimale aux plantes. Si le compost n’est pas encore prêt à servir, il est possible de vous en procurer dans le marché, et pour cela,misez sur les composts végétaux et marins. Il a la capacité d’améliorer la structure du sol et la rétention d’eau tout en ajoutant de la matière organique aux plantes. L’utilisation des engrais naturels ou minéraux demeure une excellente solution pour la stimulation des plantes, évitez donc de brûler les végétaux en suivant les doses recommandées. En plus, il est possible de procéder à l’analyse de votre sol pour le pH en achetant une trousse ou de vous rendre à la jardinerie.

 Autres entretiens possibles

La division des vivaces peut être nécessaire dès que le sol est complètement dégelé et que les vivaces soient matures. Celle-ci a l’avantage de prolonger vos plantes favorites et de redonner vie aux vielles vivaces qui, par manque d’espace, dépérissent. Pendant l’hiver, les blanches de certains conifères s’affaissent à cause de la neige, il faudra attacher les blanches retombées afin de les relier au tronc principal. Il est préférable d’enlever les protections hivernales tels les paillis, les toiles et les cônes. Après les nombreuses étapes de l’entretien, optez pour la plantation d’autres végétaux en but de rajouter de la couleur, les vivaces cultivées à l’extérieur au Québec peuvent être transplantées en terre.

 

Aménagez votre jardin écologique dans votre cour

Il est bien possible d’avoir un jardin verdoyant et écologique derrière votre maison. Il suffit d’avoir quelques bonnes idées pour un aménagement réussi.À certains endroits, comme le fond du jardin, vous pouvez opter pour un ornement décoratif comme du mobilier, un banc en pierre, ou une cabane qui va non seulement souligner la mise en perspective du décor, mais aussi attirer les regards. L’aménagement de votre jardin écologique n’a rien de difficile, il suffit d’un peu de réflexion et d’inspiration pour vous assurer un espace de détente derrière votre maison.

Penser au recyclage pour aménager votre jardin écologique

Pour l’aménagement de votre jardin écologique, vous pouvez revenir au recyclage pour créer un jardin design écologique. Pour cela, vous pouvez opter pour le recyclage recycler des matériaux utilisés afin de réaliser le jardin qui répond à vos attentes en termes de style. En effet, vous pouvez faire le dallage du salon de votre jardin en récupérant des chutes de pierres d’un autre chantier pour réaliser un espace bien aménagé. Par ailleurs, pensez à ajouter un peu de chaleur dans votre jardin pour vos soirées estivales. Et pour bien faire, vous pouvez miser sur quelques photophores en verre soufflé qui vous assurent le ton orangé des flammes de bougies pendant l’été. Il faut avoir l’idée de revenir au recyclage pour réussir l’aménagement de votre jardin écologique.

Aménager avec du mobilier de jardin                                           

Le mobilier est fonctionnel et esthétique pour l’aménagement de votre jardin écologique. D’ailleurs, vous pourrez en profiter pour créer un salon convivial pour passer le plus de temps possible durant les journées d’été. Cependant, dans la cour de votre jardin, pensez à adopter le bac à compost qui est fait de bois non traité, c’est un outil qui vous permet de réduire la quantité de déchets que vous produisiez et d’accueillir tout ce qui peut se transformer en engrais dans votre jardin. Il accueille ainsi les grandes herbes arrachées et les restes de table. Ainsi, pour votre salon à l’intérieur du jardin, la table est l’élément essentiel pour réaliser ce genre d’espace. C’est un meuble qui vous permet de passer de bons moments de dégustation en famille ou entre amis.

La pratique du jardinage écologique, c’est savoir l’aménager le mieux possible. Ainsi, il est important de connaître les plantes qui s’y trouvent afin d’organiser le mieux possible son aménagement.  D’ailleurs, il y a pas mal de possibilités pour aménager votre jardin, en fonction de la configuration, de la surface et de vos envies. Notez que les meubles recyclés et en bois naturels sont tout aussi conformes pour un aménagement réussi. Une fois toutes les idées en tête, vous pourrez faire appel à un professionnel de l’aménagement de jardin afin de vous aider.

 

Gazon : poser de la tourbe ou opter pour des graines ?

gazon

Faire pousser du gazon suscite un certain nombre d’interrogations. Cela s’explique par le fait qu’il existe diverses techniques pour aider à la pousse de votre gazon. En effet, il est possible d’utiliser de la tourbe qui peut être facilement étalée au niveau du sol déjà préparé. Certains préfèrent les graines pour faire pousser leur gazon, un choix qui peut prendre plus de temps.

La pose de la tourbe

Ce choix de pose de gazon peut se faire pendant presque toutes les périodes de l’année. Ce type d’installation de gazon est rapide, car il suffit de bien poser la tourbe pour que votre surface gazonnée prenne forme en une trentaine de minutes. Pour cela, il faut préparer et fertiliser la surface qui doit recevoir les tourbes de gazon.

Pour éviter de piétiner le jardin lors de sa pose, il est recommandé de commencer par le fond, et d’effectuer la pose par reculons. Le gazon doit bien être appliqué sur la surface du sol fertilisé. Cette technique de pose doit se faire avec soin, les lames de gazon devant se situer côte à côte sans qu’il n’y ait pas d’espace entre eux.

La pose de la tourbe doit se faire de sorte qu’aucune bulle d’air ne soit en dessous des lames de gazon. Juste après la pose, il faut abondamment arroser la surface pour l’aider à mieux tenir.

Faire pousser son gazon avec des graines

Tout comme pour faire pousser du gazon avec de la tourbe, il faut d’abord préparer le sol pour faire pousser un gazon avec des graines. Il faut bien travailler la terre par sa fertilisation. La préparation pour obtenir une terre fertile peut prendre un certain temps. Il faut donc faire preuve de patience si l’on veut faire un jardin avec des graines.

Les graines peuvent être semées avec un balai à gazon, ou avec un semoir. Il faut les arroser régulièrement pour que votre pelouse faite de graines puisse voir le jour.

La différence entre les deux techniques

Les deux techniques peuvent convenir à différents types de personnes. Cela s’explique par le fait que poser de la tourbe pour l’obtention d’un gazon présente un résultat plus rapide. Après la pose, il suffit d’assurer l’entretien pendant quelques jours pour pouvoir bénéficier d’une belle pelouse.

Cependant, la technique de pose de tourbe se révèle plus chère. Le faire pousser par des graines demande plus de temps et de patience. Cette technique est moins chère, mais présente un résultat inférieur à la technique de pose de la tourbe. En plus d’une durée plus longue, faire pousser du gazon avec des graines peut présenter une surface peu homogène due à la manière de pousse des graines.

 

Un quai flottant à faire soi-même

quai flottant

Vous voulez créer vous-même un quai flottant ? Il est alors temps de chercher chez les recycleurs, des barils et du bois traité afin de maximiser l’usage de votre quai. Cet article vous donne les règles à suivre pour parvenir à sa réaliser. 

  1. Confectionner des barils

Pour une stabilité de votre quai flottant, il vous faut maximiser le nombre des barils. Vous devez prévoir un nombre de barils pouvant supporter jusqu’à cinq personnes. Une fois le travail terminé, il suffit de les protéger dans l’eau. Si les montants ont une largeur de 12 pouces, il sera inutile d’attacher à l’aide de rubans d’acier votre collection, car les aciers pourront rompre après des années. Ainsi les barils en plastiques de 205 litres comportant deux bouchons dévissables sont idéals.

Il est important de les sceller avec du silicone pour bain avant de les visser. Le matériau empêchera à votre quai de couler et résistera fort pendant longtemps. Le mieux sera d’éviter les barils de grands couvercles, avec des cerceaux d’acier, ils ne sont pas adaptés pour ce genre de travail. De plus, il faut utiliser les bonnes mesures afin de construire un bon coffrage.

  1. Penser à calculer les fermes

Les vents violents, les gels et dégels en hivers sont des éléments pouvant déstabiliser votre quai. C’est pourquoi il est recommandé de fixer les barils directement sur le coffrage. Cela explique par le fait que la longueur du nombre de barils détermine le coffrage, de même que sa largeur. Ce qui nécessite le fait d’ajuster l’épaisseur (10p/25cm), un jeu de 2 pouces ainsi que le tampon pour glisser les barils (5cm).

  1. Faire votre plan de travail

Le plan de travail est l’élément phare qui vous permettra de connaitre le nombre de planches de bois et des barils dont vous avez besoin. Selon les mesures que vous avez obtenues plus haut, misez pour un quai flottant de 11.8 de largeur et de 13.5 de longueur. Dans ce cas, vous aurez besoin de 4 barils de large et de 5 barils de long, ce qui vous fera un total de 20.

Pour les montants, faites un calcul exact des bois traités qui sont destinés à vivre des décennies. Ainsi, optez pour 12 po, dont 25 cm pour les côtés et les montants intérieurs, mais 4p (10 cm) suffira pour les planches. Outre pour le calcul du bois du plancher, vous pouvez compter 30 planches de 14 pieds, si votre quai mesure environ 405cm. N’oubliez pas aussi de prévoir les coins en aciers, des anneaux pour accrocher vos bateaux ainsi que les vis à bois traités qui faciliteront la réussite de votre projet.

  1. Passer au montage du quai flottant

Il importe d’abord d’assembler le quai de l’envers pour installer facilement les flotteurs. En effet, tous les longerons doivent être égaux et disposer sur leurs plus belles faces. Vous devez aussi contrôler les équerrages en mesurant un X sur les quatre coins, et les marquer temporellement par une planche.

Ensuite, mettez les supports flotteurs ainsi que les flotteurs, en but de déterminer les positions. Marquez les emplacements sur les structures et sur supports et puis retirez les flotteurs pour viser les supports. En fin, vous pouvez solliciter de l’aide pour retourner la structure avec plus de précautions, ce qui vous permettra d’installer le platelage. Vous pouvez terminer par une vérification du nouvel équerrage puis poser vos planches sur vos barils.